Les maladies de l’appareil génital masculin

La prostate

Prostatite (aiguë et chronique)

La prostatite est une inflamma­tion de la prostate qui entraîne égale­ment l’inflammation de l’urètre. Elle s’observe avec une incidence parti­culièrement élevée chez l’homme de moins de trente-cinq ans…En savoir plus sur la prostatite.

 

Hypertrophie de la prostate (adénome de la prostate)

Survenant à un âge avancé, l’adénome de la prostate frappe un homme sur trois au-dessus de cinquante ans, et près de un sur deux au-delà de la soixantaine. Bien que ses symptômes puissent être similaires à ceux du cancer de la prostate…En savoir plus sur l’hypertrophie de la prostate.

 

Les testicules

Ectopie testiculaire (cryptorchidie)

La cryptorchidie est l’absence, à la naissance, de l’un ou des deux testicules dans les bourses. Le testicule absent (« non descendu ») reste habituelle­ment bloqué entre l’abdomen et le scrotum…En savoir plus sur l’ectopie testiculaire.

Kyste scrotal (hydrocèle, spermatocèle, varicocèle)

L’hydrocèle est un épanchement de liquide dans la tunique du testicule qui, dans l’enfance, disparaît assez souvent de lui-même. Si l’épanchement s’infecte ou s’étend, l’excision chirurgicale de­vient nécessaire…En savoir plus sur le kyste scrotal.

Orchites (orchites des oreillons)

L’orchite est une inflammation du testicule. Elle peut être causée par un traumatisme (coup accidentel), une in­fection (le plus souvent vénérienne), et par les oreillons…En savoir plus sur l’orchite.

Épididymite

L’épididymite est une inflammation du cordon et des tissus de la voie spermatique, généralement secondaire à une infection de la prostate, due le plus souvent à un germe gram négatif. La tuberculose est également une cause possible. L’épididymite peut s’accompa­gner â’Orchite 253. L’orchite ourlienne, toutefois, n’affecte pas l’épididyme. L’épididymite est caractérisée par une tuméfaction du scrotum, une douleur très vive, de la fièvre et des frissons. Le traitement comprend le repos au lit, l’immobilisation des testicules par sus- pensoir, des applications de glace, des antibiotiques, des enzymes spécifiques et des analgésiques.

Vous aimerez aussi :  Jaborandi: plante médicinale pour l'alopécie, purgative, sudorifique, émetique

L’épididymite est une affection invali­dante. Un traitement rapide peut ré­duire la convalescence de moitié.

Hernie inguinale

Les hernies inguinales sont plus fré­quentes chez l’homme que chez la femme. Elles sont dues soit à une faiblesse congénitale des tissus ou des muscles situés à la partie inférieure de la cavité abdominale, soit à une défi­cience provoquée par un effort violent…En savoir plus sur la hernie inguinale.

 

La fonction sexuelle

Stérilité masculine

La stérilité masculine signifie que le spermatozoïde est incapable de fertiliser l’ovule. Dans la stérilité conjugale, qui frappe 10 p. cent des couples…En savoir plus sur la stérilité masculine.

Impuissance et éjaculation précoce

L’impuissance, qui n’a rien de commun avec la stérilité, signifie l’inca­pacité, chez l’homme, à exercer le coït en raison de l’absence d’érection…En savoir plus sur l’impuissance et éjaculation précoce.

Phimosis et circoncision

Le phimosis est un phénomène cou­rant caractérisé par une étroitesse anor­male du prépuce entraînant une érection difficile et douloureuse. Il n’est souvent découvert qu’à la puberté ou lors d’une infection se développant sous le prépuce.

La circoncision est l’excision du pré­puce (repli cutané recouvrant le gland) ; elle favorise une meilleure hygiène et diminue les risques d’infection. Le can­cer de la verge est inexistant chez les hommes ayant été circoncis dans leur enfance.

La circoncision – tradition observée chez les Juifs depuis le temps de Moïse – donne ses meilleurs résultats lorsqu’elle est pratiquée chez le petit enfant.