Dysfonctionnement érectile: traitement naturel par la sophrologie

« La Panne » ou le dysfonctionnement érectile : comment la Sophrologie peut vous aider à mieux vivre ce cap ?
Par Fériel Berraies, Sophrologue certifiée RNCP

Qu’est-ce que la dysfonction érectile ?

C’est avant tout un trouble de l’excitation sexuelle.
C’est l’Incapacité persistante à obtenir ou maintenir une érection suffisante pour avoir un rapport sexuel normal. Dans le langage courant on appelle cela « impuissance » ou « la panne ».

Bien qu’elle fasse partie du quotidien de beaucoup, elle reste paradoxalement, un sujet assez tabou dans le couple, surtout pour l’homme, qui voit sa virilité gravement affectée.

Il y a deux stades dans cette dysfonction érectile : un stade soi primaire soi secondaire
Le dysfonctionnement érectile primaire relève du Protocole d’accompagnement médical en Sophrologie

Le dysfonctionnement érectile quand il est primaire et organique ( cad du ressort d’un disfonctionnement du corps suite à une pathologie par ex) peut être très installé et ou bien a été là depuis toujours. Il apparait cependant généralement, de façon très brutale. Il relève d’un accompagnement médical en Sophrologie
Le dysfonctionnement érectile quand il est primaire et suite à des troubles organiques peuvent être la cause initiale du trouble.
On retrouve cela dans certaines situations : quand il y a altération des nerfs érecteurs connectés aux corps caverneux. En fait, c’est comme si les nerfs érecteurs envoyaient des messages brouillés au pénis. On retrouve ce phénomène notamment dans la maladie de Parkinson, la Sclérose en Plaque.

Le dysfonctionnement érectile primaire peut aussi naître suite à des troubles vasculaires, cad que le mauvais afflux sanguin (indispensable pour l’érection) présent notamment dans les cas par ex d’un AVC ou d’un infarctus, empêchent l’érection normale. Dans ce cas bien précis, le Protocole que je vais choisir pour accompagner mon client est celui relatif à l’accompagnement médical ( il s’agit ici avant tout d’une cause médicale) donc je ne peux me substituer au traitement médical et mon accompagnement sera un complément.

La Dysfonction érectile est un trouble qui peut aussi apparaître suite à des facteurs exogènes ( cad externes et donc ils ne sont plus organiques et primaires, comme nous l’avions expliqué en haut du paragraphe) ce trouble est alors plus du ressort psychologique ou psychosociale. On parle alors ici, d’un dysfonctionnement érectile secondaire.

Dysfonctionnement érectile secondaire : Protocole d’amélioration du quotidien

Le trouble sexuel quand il est secondaire ( CAD qu’il est souvent né de la conséquence de troubles psychologiques liée à une situation externe) amène aussi le dysfonctionnement érectile.
Dans ce cas précis, l’érection réflexe du matin est toujours présente, mais les troubles cad le dysfonctionnement érectile se manifestera quand même pendant les rapports sexuels.
Ce dysfonctionnement érectile secondaire peut se manifestera suite à des circonstances de vie ou des rapports avec les autres un peu compliqués pour en citer quelques-uns : problèmes amicaux, familiaux, ou suite à des circonstances de vie stressantes générées par ex par le chômage, une situation de vie précaire, des conflits au travail et voire pire, la souffrance au travail qui entraînent des conséquences psychosociales assez importantes.
Aussi, des conflits avec le conjoint ou une dépression, un déménagement, un changement brutal dans la vie de l’individu, un deuil, un traumatisme.
Last but not least, des TMS cad des troubles musculeux squelettiques peuvent aussi en être la cause. La liste peut encore être longue !
Tous ces événements de vie ont un impact sur la sexualité de l’individu et favorisent le dysfonctionnement érectile secondaire. L’homme est fatigué, préoccupé, son excitation sexuelle est inhibée et il ne parvient plus à se laisser aller au plaisir.

Des Troubles qui peuvent être soit généralisés soit sélectifs.

Mais avec un seul dénominateur commun : le mal être et le mal vécu de l’homme.
Si ces troubles surviennent avec n’importe quel partenaire, ces troubles sont généralisés.

En revanche, s’ils n’apparaissent uniquement qu’avec la compagne habituelle, ils sont sélectifs.
L’impuissance transitoire est particulièrement déstabilisante pour l’homme. Elle l’atteint dans sa virilité et son incapacité à avoir une érection devient le centre de ses préoccupations. Certains s’acharnent et multiplient les tentatives infructueuses, alors que d’autres se terrent et évitent toutes les sollicitations.

Vous aimerez aussi :  Comment pratiquer le Jin Shin Jyutsu pour guérir votre corps

Quand le miroir de sa virilité se déforme

Quelle que soit la stratégie de faire face par rapport à ce trouble érectile, l’homme est frustré, ressent de la honte et s’enferme dans une anticipation négative du rapport sexuel. Il se dit selon le jargon populaire « je n’arrive plus à bander » « je ne suis pas un homme » « je ne suis plus capable de faire comme les autres » et cela renforce son anxiété et le plonge dans une spirale infernale, puisque ce dernier perd totalement confiance en ses capacités.

Une relation de couple en question voire en danger

Comme si cela ne suffisait pas, l’homme se sent aussi coupable vis-à-vis de sa conjointe. Alors qu’il doit gérer sa mésestime, son angoisse, sa honte, son anxiété, il a peur de lui faire de la peine, de la frustrer continuellement. Il entrevoit même la possibilité de perdre sa conjointe, qui ne pourra pas l’attendre indéfiniment se dit -il…

Le partenaire s’attribue souvent à tort, les causes et la responsabilité de « sa panne » ou l’impute à une relation extra conjugale et amplifie ainsi son anxiété et imagine bon nombre de scénariis qui le handicapent psychologiquement encore plus.

Il culpabilise, se met à craindre les réactions de sa partenaire et redoute de la perdre à jamais.
Sur la durée, l’homme remet en cause sa masculinité, se mésestime et sombre dans la dépression.
Il s’enferme, s’isole, il perd totalement confiance, il est en souffrance dans le silence le plus complet, jusqu’au jour où il décide de se prendre en charge… ou pas.

La Sophrologie intervient dans le cadre de l’amélioration de son quotidien face à ce trouble

Le protocole pour lutter contre la dysfonction érectile par la Sophrologie, est un protocole d’Amélioration du quotidien, car l’anxiété générée par les troubles de l’érection impacte l’état de bien être de l’homme dans sa vie de tous les jours.
Ce protocole lui permettra d’entrevoir la possibilité d’avoir facilement une érection durable, pour cela il doit apprendre, à évacuer son anxiété et à renforcer sa confiance en soi. En tant que Sophrologue après avoir évacué tout le négatif( stress, angoisse, culpabilité, honte, croyances négatives ) je vais travailler sur la confiance et sa représentation de lui-même.
Après un premier entretien où il m’expose sa problématique, nous allons travailler sur le centrage de ses besoins et priorités, en évitant les objectifs à tiroir qui ne sont pas réalistes à obtenir.

Je vais proposer des exercices dynamiques et des suggestions mentales, en me basant sur son champ lexical sexuel, ses ressources, le mettant en situation par des projections « en contrôle de son érection » je me baserai sur ses expériences passées concluantes, ces , ses préférences sexuelles, son univers érotiques, ses fantasmes, des situations où il maîtrisait la chose pour booster ses capacités et sa confiance en lui.

Une posture thérapeutique avertie face aux tabous de l’intime

Cette spécialisation en Sophrologie est toute nouvelle et pour cause, car les troubles de la sexualité ne sont pas toujours bien compris et vus, et bien que faisant partie d’une dynamique existante au sein de nos sociétés, le sujet n’est jamais abordé « très ouvertement » en tout cas il y a beaucoup de langue bois de non-dits, de déni quand on aborde la sexualité et ses troubles. A part la psychiatrie, la psychanalyse, la sexologie, les troubles de la sexualité sont vécus comme étant quelque chosez de « stigmatisant » de honteux.

La Sophrologie apporte un souffle nouveau en n’empiétant sur aucune platebande des accompagnements déjà présents en la matière, elle travaillera beaucoup sur la mentalisation du problème et de comment l’aborder avec moins de stress, de contraintes psychocorporelles, pour ensuite travailler sur des scénariis de projection, où le trouble est confronté pour finalement être « apprivoisé »

Prendre l’initiative de rencontrer un thérapeute et en parler, est déjà un grand pas « on aime pas parler de ses limites, de ses incapacités ou de son anatomie sexuelle, voire de ses performances en général » dans une société qui vante la sexualité et le fait de conclure à chaque fois, où le mâle est forcément dominant et conquérant » se confronter à ses limites, n’est pas chose aisée, et relève d’une profonde blessure narcissique ( ici ce n’est plus la Sophrologue qui parle, mais l’analyste et spécialiste en sciences sociales et humaines)

Vous aimerez aussi :  Mespilodaphne Pretiosa: Plante médicinale pour l'hydropisie, l'arthritisme, l'oedème des pieds, l'asthénie nerveuse

La Sophrologie c’est essentiellement cela, la reconnexion avec des ressources passées ou latentes en soi que l’on a fini par oublier suite à des situations difficiles. Pas de coup de baguette magique, on se base sur l’humain avant tout !

Par ailleurs, il est important de noter ici que danse le cas où la dysfonction érectile est la conséquence de troubles organiques, un protocole d’accompagnement médical peut également être proposé afin d’aider l’homme à retrouver une érection suffisante.

Quelles sont les attentes en Sophrologie ?

Quand le client souffrant de troubles sexuels vient à moi par rapport à cette problématique de l’impuissance, ses attentes ou besoins peuvent se résumer en des demandes bien spécifiques:
« Ne plus être frustré »
« Ne plus angoisser avant le rapport sexuel »
« Retrouver une vie sexuelle épanouissante »
« Avoir facilement une érection durable »
« Avoir une érection facilement »

L’objectif de l’accompagnement sera donc centré sur cette demande : Avoir une érection facilement et durable » !
L’essentiel de mon travail sera axé sur la gestion du stress, des angoisses, des sentiments de honte et de culpabilité et de manque de confiance. La baisse de l’estime qui en découle et là cela renvoie à son miroir et comment il se voit. Toutes ces manifestations bien que passagères impactent durablement son bien-être et font blocage sur ses performances sexuelles à venir. Donc il est important de l’aider à modifier son miroir.
Ma posture thérapeutique dans ce cas précis, reste la bienveillance, la neutralité, l’écoute et l’empathie. Attitude primordiale pour bâtir cette relation de confiance avec mon client, car tout ce qui touche à la sexualité est du ressort du tabou dans toutes nos sociétés ( que ce soit du Nord au Sud) pas de grande différence, et il est crucial qu’ ici que mon client du moment où il fait la démarche de se faire aider, se sente respecté, en confiance et non jugé !
La plupart du temps, il lui est très difficile d’en parler… et nous sommes parfois le dernier recours, quand il a fait le tour des autres méthodes d’accompagnement et la Sophrologie pour beaucoup, devient le seul terrain où il peut enfin parler ouvertement et se délivrer de son fardeau culpabilisant.

Attention il est important ici de rappeler les limites de la Sophrologie à tout individu souffrant de troubles sexuels : la Sophrologie ne se substitue pas aux autres méthodes en place, cad les traitements médicaux (psy, médecin, andrologue etc.) ou thérapeutiques (thérapeute de couple, sexologue etc.) mais elle un soin de support complémentaire.
Que ce soit pour les troubles sexuels organiques et primaires notamment ou un trouble secondaire, je tiens à souligner la réalité objective qui nous lie et faisant foi à mon code déontologique de Sophrologue « je ne fais pas disparaitre systématiquement les troubles sexuels (même si secondaires) mais je pourrais vous aider à évacuer vos angoisses, votre stress, améliorer votre confiance et l’intégration de votre schéma corporel (mieux accepter votre miroir actuel).
Et une fois cette étape aboutie, l’essentiel de mon boulot de Sophrologue sera de vous accompagner et de vous proposer des outils concrets, des exercices qui vont vous aider à vous recentrer, vous faire lâcher prise pour finalement parvenir à poser un autre regard sur vous.

En derniére étape, je vais vous accompagner dans l’objectif de vous booster et vous aider à revaloriser vos capacités afin de parvenir à une sexualité épanouissante.

Fériel berrais
Sophrologue certifiée RNCP
Spécialisée dans l’accompagnement des Troubles liées à la Sexualité
Pour m’écrire fbsophro@gmail.com