Comment se relaxer quand on est stressé: Exercice pour se détendre

Tous les exercices commenceront par les « signaux » suivants:

  • serrer le poing ou les doigts d’une main ;
  • pousser un profond soupir;
  • visualiser mentalement un paysage aimé.

Avec le temps, au fil de l’entraînement, ces trois signaux produiront un réflexe immédiat de détente corporelle et psychique, d’une grande efficacité contre le stress.

Entraînez-vous le plus souvent possible, il faut persévérer pour obtenir le résultat escompté.

Je vous invite à réfléchir sur les différentes idées exprimées pour atteindre le bonheur, ou tout au moins, pour devenir moins malheureux. Prenez du recul par rapport aux événements…

Commençons la pratique par un exercice de base, susceptible de renforcer progressivement le réflexe de détente de votre être. Essayez de ne pas vous endormir pendant la pratique.

Exercice pour se détendre

Je m’installe confortablement assis ou couché… une fois que j’ai trouvé ma position, je ferme les yeux.. je commence par pousser un profond sou­pir… puis je serre les doigts de ma main gauche, en faisant le poing ou en serrant simplement les doigts… et enfin, j’observe derrière  mes  pau­pières closes l’image d’un paysage que j’aime bien, n’importe quel paysage connu ou imaginé, pourvu que ce soit toujours Je même, chaque fois que je pratiquerai des exercices…

Je porte mon attention sur ma respiration et essaie de ne respirer que par le ventre, ce qui est la respiration naturelle de l’homme normal sain… à chaque expiration, je pense: calme… je relâche les muscles de mon front… les muscles autour de mes yeux… mes joues… mes lèvres… mon menton… je relâche tout mon visage…

Et en même temps que je relâche mon visage, je laisse dans ma tête mon cerveau se détendre, un peu comme si c’était un muscle… puis je laisse cette couverture de détente envahir ma nuque et mon cou, et descendre dans mes épaules que je laisse aller complètement… je prends conscience de la forme, de la position, de la longueur de mes bras et de mes mains sans tension…

Vous aimerez aussi :  Indigotier: Plante médicinale antispasmodique, sédative, stoma­chique, fébrifuge et purgative

Mon dos s’élargit doucement sur son point d’ap­pui, un peu comme une goutte d’huile sur une plaque de verre… j’autorise mes bronches à s’ou­vrir largement à la respiration… je laisse venir à moi l’impression que je respire avec tout mon corps… je suis tout en respiration… je détends mon ventre et dans mon ventre tous les muscles qui s’y trouvent, tous les organes creux se relâchent complètement… peut-être qu’en détendant mon ventre, je laisse venir à moi l’impression d’une certaine chaleur dans mon ventre… je laisse aller mes fesses… puis je relâche complètement mes jambes, je prends conscience de la position, de la forme, de la longueur de mes jambes sans tension…

Et maintenant je prends conscience de tout mon corps sans tension et de tous les points de contact du corps avec le sol ou avec mon siège… je vis la forme de mon corps, corps que j’apprends peu à peu à aimer et a accepter car une des bases du bonheur, c’est d’apprendre à s’accepter et à s’aimer soi-même, ce n’est qu’ensuite que je pourrai aimer les autres…

J’apprécie  l’instant ici et maintenant… je me laisse complètement aller dans mon corps, si possible sans m’endormir… si cependant je m’en­dors tout de même, ça n’a pas d’importance…

Et maintenant, je serre les doigts de la main gauche comme je l’ai fait au début de la séance, je pousse un profond soupir et enfin, je porte mon attention sur mon image mentale, j’image du paysage que j’avais au début de la séance, je la laisse revenir dans ma conscience…

Chaque fois que j’utiliserai un de ces «signaux»: serrer les doigts, soupir ou image mentale, je me retrouverai immédiatement dans l’état  de dé­tente dans lequel je suis « ici et maintenant », que j’utilise ces signaux debout, assis ou cou­ché n’a pas d’importance; je peux utiliser les deux premiers signaux les yeux ouverts; automatiquement mon corps se détendra totalement, globalement et je serai protégé contre toute agression, qu’elle vienne de l’inté­rieur ou de l’extérieur.

Vous aimerez aussi :  Prunellier: Plante médicinale antidiarrhéique, tonique, laxative, diurétique, dépurative, antidiabétique

Chaque fois que je me sentirai devenir agressif, par exemple, il me suffira d’utiliser un de ces signaux pour que mon agressivité disparaisse immédiatement,·chaque fois que je me sentirai angoissé pour une raison quelconque, j’utiliserai aussi un de ces signaux et mon corps répondra par une détente immédiate, l’angoisse quittera mon corps, enfin chaque fois que je serai agres­sé par quelqu’un ou par quelque chose qui vient de l’extérieur, je pourrai utiliser n’importe lequel de ces trois signaux pour me détendre instanta­nément et me protéger vis-à-vis du monde.

L’entraînement à J’aide de cet enregistrement est pour moi très important, puisque c’est la base de toutes les techniques qui vont suivre. Par la suite, il me suffira simplement au début d’une séance d’utiliser mes signaux pour qu’im­médiatement, je sois en état de détente complè­te, capable d’enchaîner l’exercice proposé.

Je reviens mentalement à l’endroit où je me trouve « ici et maintenant » dans le présent de ma conscience et me prépare à l’idée de ressortir de ma détente, les yeux fermés… je me rappelle cependant encore une fois que  chaque fois que je serre les doigts, que je soupire ou que je regarde mon image mentale, mon corps répond par une détente instantanée, où et quand que ce soit.

Maintenant, je respire profondément, en essayant d’utiliser les trois étages respiratoires, ventre, thorax, épaules, puis j’expire… je bouge un petit peu mes pieds… un petit peu mes mains… j’avale ma salive… je fais quelques grimaces avec mon visage… je m’étire copieuse- ment et généreusement… je respire encore… et seulement en fin de course, doucement, j’ouvre les yeux avec un grand sourire vers la vie.

Il est important pour la sortie de l’état de relaxa­tion de respecter les étapes décrites ici, de les faire lentement et de garder les yeux fermés  jus­qu’à la fin. L’ouverture prématurée des yeux risque de provoquer des troubles de l’équilibre ou même des maux de tête.